La voiture électrique Arcimoto proche d’entrer en production

Arcimoto test drive

Chez Arcimoto, une entreprise de l’Oregon,  Mark Frohnmayer et son équipe travaillent depuis 2007 sur la production d’un moyen de transport électrique abordable pour le grand public. Dès le début, les chiffres utilisés par l’équipe Arcimoto étaient clairs : la majorité des trajets impliquent une ou deux personnes et couvrent des distances d’environ 53 kilomètres par jour. L’équipe avait compris dès les premiers jours  du projet que le principal problème rencontré par les conducteurs urbains à travers le monde est le stationnement.

Pendant de longues années, l’équipe Arcimoto a connu l’échec avec un véhicule qui était trop lourd, trop cher et pas assez manœuvrable, ce jusqu’à un tournant majeur ayant eu lieu à l’hiver 2014.

Frohnmeyer a alors commencé à réfléchir aux attributs de base que personne n’avait apparemment eu l’idée de prendre en compte : c’est à dire le volant et les pédales. L’idée avait toujours été de placer le véhicule Arcimoto dans la catégorie des motos plutôt que des voitures. C’est pourquoi une inflexion majeure a eu lieu avec la décision d’installer un système de direction semblable à celui d’une moto ou d’une moto-neige.

Cette direction ressemblant beaucoup à un guidon permet de construire un véhicule électrique plus léger, plus économe et plus manœuvrable. Et fait non négligeable, le prix en sortie d’usine a également baissé. Les voitures Arcimoto destinées au grand public devraient être disponibles à partir de 11900 $. L’autonomie de la voiture est de 110 kilomètres. La production de masse doit débuter à la fin de 2016.